Patchs vs autres méthodes : Quelle option est la plus efficace pour cesser de fumer ?

Publié le : 04 septembre 20234 mins de lecture

L’arrêt du tabac fait partie, avec la perte du poids de bonnes résolutions les plus prises en début d’année. Cependant, nous ne sommes pas tous égaux en matière de motivation : c’est pourquoi il existe différents substituts de nicotine pour donner un coup de pouce. Dans cet article, nous allons comparer en premier lieu le patch pour arrêter de fumer et la cigarette électronique, puis nous présenterons les avantages et les inconvénients des substituts à effet rapide tels que des gommes ou des comprimés à sucer. Enfin, nous explorerons la piste médicamenteuse qui nécessite absolument une prescription médicale.

Patchs vs cigarettes électroniques : combler son besoin tout au long de la journée

Ces deux substituts nicotiniques apportent de manière diffuse de la nicotine tout au long de la journée. Cependant, si le patch pour arrêter de fumer coupe totalement la routine du fumeur, la cigarette électronique (ou l’inhaleur) offre une alternative car on garde le geste de la cigarette. De plus, côté budget, on note que les patchs sont remboursés par la Sécurité Sociale, ce qui n’est pas le cas des cigarettes électroniques. Toutefois, en cliquant sur ce lien https://www.blu.com/fr-FR/cigarettes-electroniquese , vous en trouverez de qualité à prix raisonnable. Par contre, ces deux moyens peuvent être complétés par d’autres substituts à effet immédiat selon les besoins de la journée. En effet, l’anxiété, la colère ou la tristesse sont des humeurs qui peuvent déclencher une envie de cigarette.

Soulager immédiatement une envie de cigarette

Fumer est une habitude et chez certains fumeurs, cela peut être une pulsion due à un état d’esprit ou tout simplement une habitude (la cigarette avec le café ou avec l’apéritif). Afin de contrer cette envie soudaine, les gommes et les comprimés à sucer offrent un apaisement immédiat. Ils sont complémentaires avec les substituts évoqués précédemment Ces moyens permettent aussi de limiter la prise de poids car les fumeurs ont tendance à substituer la cigarette par de la nourriture. Cependant, des effets indésirables sont à constater comme des mycoses buccales (déséquilibre des bactéries de la bouche), des insomnies et de la toux.

La solution médicamenteuse : l’option radicale pour arrêter de fumer

Se faire accompagner par un médecin est judicieux quand on est un grand fumeur ou que son état de santé nécessite un arrêt total de la cigarette. Le professionnel de santé peut vous prescrire de la varéniculine, molécule qui a une action sur le système nerveux. Si ce médicament permet d’obtenir des résultats exceptionnels, il procure toutefois des effets indésirables tels que des insomnies, des maux de tête ou des nausées à signaler à ce médecin traitant. Ce dernier adaptera votre traitement et vous donnera des conseils pour arrêter de fumer. Il peut aussi vous administrer du Zyban, un anti-dépresseur avec lequel des anciens fumeurs ont réussi à arrêter de fumer
Au final, la motivation reste l’option la plus efficace pour arrêter de fumer car sans la volonté du fumeur, rien n’est envisageable. L’usage de la cigarette électronique ou du patch pour arrêter de fumer restent des accessoires afin de délaisser la cigarette classique. Ensuite, il faut noter que chaque aide pour arrêter de fumer comporte des effets indésirables variables selon les personnes. C’est pourquoi il est indispensable de se faire accompagner par un médecin ou une association. En plus des substituts nicotiniques, il faut accompagner son arrêt du tabac par une alimentation saine et de l’activité physique.

4 étapes pour arrêter de fumer en douceur
5 méthodes simples pour réduire l’envie de fumer

Plan du site