Nicotine et médicaments: des résultats prometteurs

Nicotine et médicaments: des résultats prometteurs

La majorité des gens connaissent la nicotine comme un ingrédient du tabac ou des e-cigarettes liquides. En outre, de nombreuses personnes le savent grâce aux patchs à la nicotine ou aux chewing-gums à la nicotine pour arrêter de fumer. Néanmoins, des recherches sont menées depuis quelques années sur la nicotine en tant que médicament et remède. Il s’agit de la nicotine pure et pure.

Recherche sur la nicotine

Cette recherche a été déclenchée par la constatation que de nombreux fumeurs ont fait preuve d’une pensée plus claire et d’un comportement plus ciblé après la consommation de nicotine. Les tâches mentales et les solutions aux problèmes pourraient être résolues et trouvées plus rapidement. Après quelques tests et essais, il a en fait été conclu que la nicotine augmente l’attention et la vitesse de résolution des problèmes. Toutefois, cela ne concerne que la vitesse, et non l’exactitude des résultats.

Soulagement sain par la nicotine

Une étude menée à Washington est également arrivée à la conclusion que la nicotine ne peut pas être utilisée uniquement comme stimulant dans les cigarettes. Ici, les patients souffrant de troubles neurologiques graves, comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson ou le syndrome de Tourette, étaient traités avec des patchs à la nicotine. Au cours des tests, les participants ont été soulagés par le traitement à la nicotine. Par exemple, dans le syndrome de Tourette, la nicotine augmente l’effet du médicament, ce qui signifie que la dose peut être réduite. Le médicament habituellement prescrit pour la Tourette a un effet soporifique sur le consommateur. Avec la nicotine et l’effet de renforcement du médicament, le patient est moins fatigué.

Une autre recherche américaine à Nashville a examiné des personnes âgées ayant une mémoire détériorée. 74 personnes âgées ont été traitées avec des patchs pendant six mois. Certains des participants avaient reçu un patch contenant de la nicotine chaque jour, tandis que d’autres avaient reçu inconsciemment un patch sans nicotine. Les tests de mémoire ont montré que la mémoire à court terme des patients ayant reçu des timbres de nicotine s’est améliorée de manière significative. Les patients ayant reçu des patchs sans nicotine n’ont pas vu leur état s’améliorer. Les participants ayant consommé de la nicotine ont oublié moins de mots et ont eu un temps de réaction plus court.

Des résultats prometteurs

Au total, ces études peuvent être considérées comme une grande découverte. Les personnes âgées peuvent, par exemple, améliorer leur mémoire spatiale dans la reconnaissance d’images grâce à la nicotine, ou il a également été démontré que les éventuelles anxiétés existantes des patients étaient moins prononcées sous l’influence de la nicotine. Chez les personnes atteintes de maladies neurologiques, la nicotine peut également avoir des effets bénéfiques. Toute possibilité de réduction de la douleur ou de l’inconfort doit être envisagée.

Ce domaine de la médecine peut offrir un grand potentiel de traitement ou de guérison par la nicotine. Peut-être que derrière ce champ encore peu exploré se cache une nouvelle grande découverte en médecine.


Je choisis ma stratégie

Je choisis ma stratégie


Il est important de faire la différence entre se mettre à fumer une seule cigarette et se rechuter complètement dans le tabagisme. Si vous faites une petite erreur de parcours en fumant une seule cigarette, cela ne veut pas dire que vous êtes à nouveau dans le cycle de la dépendance à la cigarette.

Les bienfaits d’arrêter de fumer

Les bienfaits d'arrêter de fumer

La cigarette a des effets négatifs épouvantables, entre autres sur notre oxygénation et notre tension artérielle, en passant par les risques de maladies graves comme le cancer de la bouche ou du poumon ou des affections importantes sur le plan cardiovasculaire. Après deux jours, c’est la nicotine qui est expulsée tandis que les terminaisons nerveuses de l’ex-fumeur commencent à se régénérer. L’odorat, le goût et le sommeil s’améliorent également.

Syndrome de manque

Syndrome de manque

Le syndrome de manque est la conséquence de la baisse brutale de la nicotine dans l'organisme en dessous d'un certain seuil auquel le fumeur est habitué ; dans cette situation, le cerveau, notamment ses récepteurs, réclame sa dose de nicotine. Nervosité, colère, agressivité, agitation, impossibilité de se concentrer, insomnie, envie de grignoter et de manger, tristesse, dépressive, anxiété, impossibilité de se concentrer...sont caractéristiques du syndrome de manque.