Gros fumeurs : comment gérer le sevrage tabagique avec la cigarette électronique ?

Gros fumeurs : comment gérer le sevrage tabagique avec la cigarette électronique ?

Gros fumeurs : comment gérer le sevrage tabagique avec la cigarette électronique ?

Votre décision est prise, vous allez arrêter de fumer ! Si la volonté est un paramètre important, elle demeure souvent insuffisante pour parvenir au but final. Certains, et notamment les plus intoxiqués, ont besoin d’une assistance pour se sevrer totalement du tabac. Comment procéder avec la cigarette électronique ? Peut-elle réellement vous être utile ?

Qu’est-ce qu’une cigarette électronique ?

La e-cigarette, également connue sous le nom de cigarette électronique, s’est fait connaître du grand public durant les durcissements législatifs qui ont visés les fumeurs en 2007. Elle permettait de continuer à fumer (ou plus exactement à vapoter), là où la cigarette était devenue interdite. Son fonctionnement repose sur un dispositif électrique qui est déclenché au moment de l’aspiration faite par l’utilisateur. Celui-ci va créer un nuage de vapeur dans le clearomiseur qui sera ensuite inhalé. À la différence de la cigarette classique, la fumée de vapotage ne contient ni substances cancérigènes ou dangereuses comme le monoxyde de carbone par exemple. Ces molécules sont remplacées par des liquides dont les saveurs et arômes sont multiples ! Les e-liquides se composent également de propylène, de glycol et bien sûr de nicotine.

Comment la cigarette électronique peut-elle vous aider à vous sevrer ?

Vous n’ignorez sans doute pas que c’est bien la nicotine qui se trouve à l’origine de votre addiction au tabac. Avec un dosage adapté et progressivement réduit, il devient alors possible de s’en détacher. La cigarette électronique permet d’adopter une telle stratégie. N’espérez donc pas vous arrêter du jour au lendemain avec cette méthode. Cette dernière vise au contraire la réussite sur le long terme. La cigarette électronique présente également deux autres avantages. Son utilisation demeure très proche de celle d’une cigarette habituelle. Il est souvent délicat de se défaire totalement de ces gestes devenus de véritables habitudes chez les gros fumeurs. La e-cigarette semble aussi réduire le risque d’une rechute. Il faut en effet savoir qu’il suffit d’une seule occasion pour anéantir tous vos efforts précédents. De nombreuses personnes pourtant sevrées replongent après s’être rendues chez des amis fumeurs par exemple. Dégainer votre e-cigarette pourra vous être très utile dans ce genre d’occasion !

Astuces pour les gros fumeurs

Vous devez savoir que les e-cigarettes ne sont pas considérées par les autorités médicales françaises comme un substitut nicotinique à part entière. Par conséquent, leur utilisation ne pourra pas vous faire bénéficier d’une aide de la part de l’Assurance Maladie. En revanche, la plupart des tabacologues conseillent souvent aux fumeurs les plus intoxiqués d’allier à la fois la cigarette électronique et la pose de patch.

Quelque soit votre niveau de dépendance, vous ne devez jamais concilier la consommation de cigarettes avec l’utilisation d’une e-cigarette. Non seulement cette association ne présente pas le moindre intérêt sur le plan du plaisir mais en plus elle ne fera que renforcer votre addiction. Vous n’écarterez pas non plus le risque de développer une forme de cancer à cause des éléments perturbateurs présents dans la fumée.

Vous ne devez non plus sous-estimer l’importance du plaisir lié au vapotage. Il s’agit d’un allié fidèle qui vous aidera dans les moments les difficiles de ce combat pour vous détacher de la cigarette. Pour connaître toutes les options qui s’offrent à vous, n’hésitez pas à vous rendre en boutique ou à parcourir les nombreux sites internet consacrés à ce sujet.

Bien choisir votre cigarette électronique

Dans l’optique d’un arrêt définitif du tabac, vous devez avant tout concentrer votre attention sur le e-liquide et sur le taux de nicotine qu’il contient. Votre corps s’est en effet habitué depuis plusieurs années à recevoir sa dose quotidienne. Si vous l’en priver trop brusquement, il risque bien de vous le faire payer chèrement ! Au fur et à mesure de votre combat, vous pourrez alors diminuer les doses tout en respectant bien les recommandations du médecin qui vous suit.

Dans un second temps, vous opérerez votre sélection sur des critères tels que la quantité de contenance du réservoir ou encore la qualité de la résistance électrique. Vérifier également que la batterie soit puissance et qu’elle présente une autonomie maximale. Ce dernier paramètre est important pour les gros fumeurs qui vont donc utiliser la vaporette à plusieurs reprises dans une même journée. Si vous n’avez pas la possibilité de la recharger, veillez à avoir plusieurs batteries sur vous. Enfin, il est chaudement recommandé d’acheter plusieurs modèles de e-cigarettes. On ne compte plus en effet les personnes ayant interrompu brusquement leur sevrage tabagique à cause d’une panne matérielle.


Je choisis ma stratégie

Je choisis ma stratégie


Il est important de faire la différence entre se mettre à fumer une seule cigarette et se rechuter complètement dans le tabagisme. Si vous faites une petite erreur de parcours en fumant une seule cigarette, cela ne veut pas dire que vous êtes à nouveau dans le cycle de la dépendance à la cigarette.

Les bienfaits d’arrêter de fumer

Les bienfaits d'arrêter de fumer

La cigarette a des effets négatifs épouvantables, entre autres sur notre oxygénation et notre tension artérielle, en passant par les risques de maladies graves comme le cancer de la bouche ou du poumon ou des affections importantes sur le plan cardiovasculaire. Après deux jours, c’est la nicotine qui est expulsée tandis que les terminaisons nerveuses de l’ex-fumeur commencent à se régénérer. L’odorat, le goût et le sommeil s’améliorent également.

Syndrome de manque

Syndrome de manque

Le syndrome de manque est la conséquence de la baisse brutale de la nicotine dans l'organisme en dessous d'un certain seuil auquel le fumeur est habitué ; dans cette situation, le cerveau, notamment ses récepteurs, réclame sa dose de nicotine. Nervosité, colère, agressivité, agitation, impossibilité de se concentrer, insomnie, envie de grignoter et de manger, tristesse, dépressive, anxiété, impossibilité de se concentrer...sont caractéristiques du syndrome de manque.