Conseils pour rester en bonne santé santé jusqu’au printemps

Conseils pour rester en bonne santé santé jusqu’au printemps

Le printemps est le temps des nouveaux départs. Veillez également à prendre un nouveau départ pour vous et votre santé. Faites votre nettoyage de printemps, jetez le lest, les cendres et les kilos superflus loin de vous. Faites de la place pour de nouvelles cellules saines et dégagez la voie pour que votre énergie puisse à nouveau circuler. Découvrez comment rester en bonne santé santé jusqu’au printemps.

10 conseils pour le nettoyage interne de printemps

Lorsque la nature réveille une nouvelle vie au printemps, le corps humain est également prêt pour la santé et le renouvellement complet. Qu’il s’agisse d’obésité, de gaspillage, de mauvaises habitudes ou même de maladie, toutes ces choses ne peuvent pas être ébranlées à un meilleur moment que le printemps. Dans quelques semaines, quand l’été arrive quand vous portez des shorts, des hauts et des bikinis à votre porte, gardez vos objectifs.

1. Ressentir la nouvelle énergie au printemps

La saison des nouveaux départs est arrivée. Examinez d’abord tout ce dont vous ne voulez plus dans votre vie. Il peut s’agir de certaines caractéristiques physiques (surcharge pondérale, plaintes). Mais il peut aussi s’agir de choses qui sont complètement inutiles chez vous et que vous devriez mieux donner.

Peut-être s’agit-il aussi de mauvaises habitudes qui vous agacent depuis longtemps et sans lesquelles vous vous sentiriez beaucoup mieux (trop de télévision ou d’ordinateur, trop de fêtes, trop de sucreries). Les situations peuvent également être dérangeantes : mauvais emploi, conditions de vie défavorables ou stress dans la famille.

Qu’est-ce qui vous bloque de telle manière que vous n’avez rien changé à tous ces facteurs perturbateurs jusqu’à présent ?

Ce sont probablement vos propres craintes et vos doutes qui vous maintiennent dans des situations qui ne sont pas bonnes pour vous. Mais que feriez-vous si vous n’aviez pas toutes ces craintes et ces doutes ? Vous changeriez probablement beaucoup de choses dans votre vie.

2. Vous libérer du fardeau de vos dépendances

Évitez les drogues partout et chaque fois que cela est possible. Il s’agit notamment des cigarettes (y compris les e-cigarettes), de l’alcool, du sucre, des stimulants, des somnifères et de la caféine. Les remèdes naturels peuvent vous aider à surmonter vos dépendances, vos envies et vos appétits voraces, comme les suppléments de vitamine B et de vitamine C à forte dose.

3. Le mouvement fait de vous une nouvelle personne

Vous ne pouvez pas croire à quel point il arrive souvent que les gens souffrent de toutes sortes de douleurs dans le système musculo-squelettique, auxquelles ni l’orthopédiste, ni l’acupuncteur, ni le kinésithérapeute, ni l’ostéopathe ne peuvent remédier, et que la personne concernée commence alors un programme d’exercices et que soudain toute douleur disparaît.

Le mouvement est si essentiel qu’il peut sauver des vies. Ce n’est pas pour rien que les oiseaux sont nés pour voler, les poissons pour nager et les hommes pour courir. Alors, courez ou du moins faites une marche rapide, non seulement sur l’asphalte plat, mais aussi en dehors de la route, en montée et en descente sur des chemins inégaux.

Essayez le yoga et améliorez votre souplesse et votre concentration.

Quoi que vous fassiez en termes d’exercice, vous verrez à quel point votre niveau d’énergie augmente, comment vous pouvez mieux vous détendre et comment vous vous sentez plus heureux, car l’exercice entraîne la libération d’endorphines (les messagers du bonheur).

4. Profiter de la fraîcheur du jeune vert dans la nature

Au printemps, de jeunes pousses vertes fraîches poussent partout : pissenlit, orties, mouron des oiseaux, ficaire, herbe à la goutte, achillée millefeuille, ail sauvage et bien d’autres choses encore. Sortez et ramenez à la maison des gâteries épicées pour les salades, les smoothies et les soupes vertes.

Combinez, par exemple, du vert sauvage frais avec de jeunes épinards, de l’avocat, de l’huile d’olive, le jus d’une orange et un peu de moutarde – et sentez comment la puissance de la nature vous est transmise. Les plantes sauvages ne possèdent pas seulement une énorme variété et quantité de minéraux, d’oligo-éléments et de vitamines.

Ils fournissent également des composants détoxifiants, tels que la chlorophylle et de nombreux composés végétaux secondaires ayant un potentiel anticancéreux et antioxydant.

5. Vous connecter avec la nature

Lorsque vous êtes dans la nature, pour faire de l’exercice ou cueillir des herbes, faites-le consciemment et entrez en contact avec les énergies de la nature. Profitez de chaque brise, de l’odeur de l’herbe mouillée et des couleurs et formes des petites fleurs sauvages.

Touchez l’écorce des arbres, la terre fertile et contemplez le miracle de la vie, qui se manifeste dans chaque insecte.

6. Le printemps : la saison du foie et de la vésicule biliaire

Un foie stressé ou une vésicule biliaire fatiguée se font souvent sentir au printemps. L’hiver, avec tous ses aliments sucrés, gras et opulents, a fait des ravages dans ces deux organes. Au printemps, le moment est donc venu de s’occuper du foie et de la vésicule biliaire.

Tout d’abord, il faut éviter toutes les graisses et huiles de qualité inférieure, comme celles contenues dans les produits prêts à l’emploi et utilisées dans la plupart des restaurants, car elles stressent initialement le foie et la vésicule biliaire.

N’utilisez que des graisses et des huiles de très haute qualité comme l’huile d’olive biologique, l’huile de coco biologique et l’huile de chanvre biologique. Les graines de potiron, de tournesol, les pignons, etc. sont également de merveilleuses sources de graisse, que vous pouvez consommer deux petites poignées par jour.

Réduisez également votre consommation de glucides, car ce sont précisément les glucides isolés (sucre, farine blanche, fructose dans les boissons, etc.) qui causent beaucoup de problèmes au foie.

Pour favoriser la régénération et la détoxification des deux organes, faites un nettoyage du foie ou prenez au moins une préparation spéciale à base de plantes pour le foie, comme le chardon-Marie.

7. L’alimentation électrique au printemps

Les germes sont également un aliment merveilleux pour le printemps, car il n’y a pas de salades fraîches et seulement quelques légumes de saison. Les germes sont la nourriture la plus fraîche et la plus vivante que nous puissions manger. Ils fournissent tous les nutriments sous une forme très équilibrée et facilement digestible.

Les germes, par exemple les germes de lentilles, les germes de luzerne et certains germes de brocoli, ont un goût délicieux lorsqu’ils sont associés à un avocat, un peu d’huile d’olive, du citron frais, une cuillère à soupe d’algues (salade de mer) et un peu de gomasio saupoudré sur le dessus.

8. Compléments alimentaires pour le printemps

Certains compléments alimentaires peuvent compenser les carences de votre alimentation et vous aider à atteindre un bien être bien plus grand.

Les compléments alimentaires fournissent des nutriments, aident à la régénération, soutiennent les processus de guérison et favorisent la propre détoxification de l’organisme. Ils sont donc un très bon moyen de soutenir l’organisme dans tous ses besoins, surtout au printemps.

Avec le magnésium, les vitamines B nourrissent les nerfs et favorisent la production d’énergie cellulaire, de sorte que vous vous sentez plus en forme et en même temps plus résistant au stress. La vitamine C et d’autres substances antioxydantes telles que l’acide alpha lipoïque protègent votre corps du stress et des toxines environnementales.

Ce dernier lie également les toxines environnementales et veille à leur élimination de l’organisme.

9. Les herbes purifiantes pour le printemps

Diverses herbes, telles que la grande bardane, le persil et bien d’autres, vous aident à vous désintoxiquer et à vous purifier au petit matin.

10. Le printemps est le moment de faire des projets pour l’avenir

Vous pouvez également utiliser l’éveil pour réveiller votre vie. Faites des plans précis pour votre avenir. Parce que seuls les plans peuvent fournir des orientations et des objectifs pour votre vie. le temps passe. utiliser le temps. Utilisez-le de manière à pouvoir regarder fièrement ce qui s’est passé 6 mois plus tard et être fier de vos changements et de vos réalisations. Cependant, s’il n’y a pas de plan et d’analyse de la vie actuelle, rien ne changera. Dans six mois, vous vous retrouverez toujours sur la même longueur d’onde. La seule chose qui change sans vous, c’est que vous vieillirez de plus en plus. Faites quelque chose, de préférence aujourd’hui. Prenez du papier et un stylo ou un cahier, notez tout ce que vous voulez changer et notez chaque étape. Fais un plan, et suis-le. Parce que chaque jour, le succès de chaque jour est une condition préalable au succès et à la satisfaction de l’avenir.


Je choisis ma stratégie

Je choisis ma stratégie


Il est important de faire la différence entre se mettre à fumer une seule cigarette et se rechuter complètement dans le tabagisme. Si vous faites une petite erreur de parcours en fumant une seule cigarette, cela ne veut pas dire que vous êtes à nouveau dans le cycle de la dépendance à la cigarette.

Les bienfaits d’arrêter de fumer

Les bienfaits d'arrêter de fumer

La cigarette a des effets négatifs épouvantables, entre autres sur notre oxygénation et notre tension artérielle, en passant par les risques de maladies graves comme le cancer de la bouche ou du poumon ou des affections importantes sur le plan cardiovasculaire. Après deux jours, c’est la nicotine qui est expulsée tandis que les terminaisons nerveuses de l’ex-fumeur commencent à se régénérer. L’odorat, le goût et le sommeil s’améliorent également.

Syndrome de manque

Syndrome de manque

Le syndrome de manque est la conséquence de la baisse brutale de la nicotine dans l'organisme en dessous d'un certain seuil auquel le fumeur est habitué ; dans cette situation, le cerveau, notamment ses récepteurs, réclame sa dose de nicotine. Nervosité, colère, agressivité, agitation, impossibilité de se concentrer, insomnie, envie de grignoter et de manger, tristesse, dépressive, anxiété, impossibilité de se concentrer...sont caractéristiques du syndrome de manque.