Cigarette électronique : un marché qui ne connaît pas la crise

Cigarette électronique : un marché qui ne connaît pas la crise

Cigarette électronique : un marché qui ne connaît pas la crise

Plusieurs amateurs de la cigarette traditionnelle ont décidé de ne plus en consommer. Ils sont évidemment conscients des énormes dangers qu’elle peut avoir sur la santé, notamment les maladies cardiovasculaires et le cancer. Afin d’atténuer la brutalité du sevrage et sa difficulté, la grande partie d’entre eux ont eu recours à la cigarette électronique. Ainsi, depuis son arrivée en France, le cercle des amateurs de vapotage ne cesse de s’agrandir et aucune crise ne semblerait détourner ce marché de son essor.

La cigarette électronique en France

Elle a fait son apparition sur le marché français en 2010 par l’intermédiaire d’un réseau de grossistes de cigarette électronique. Elle a eu un accueil très favorable puisqu’elle est un parfait substitut à la nicotine et qu’elle vise à aider les fumeurs à délaisser progressivement les cigarettes traditionnelles. Juste trois ans après sa première apparition, elle avait déjà le vent en poupe et le nombre d’utilisateurs, fumeurs ou non-fumeurs, grandissait par milliers. Nonobstant cet accueil en triomphe, elle n’a pas manqué de susciter certaines critiques sur les effets négatifs qu’elle pourrait avoir. De plus, le vide juridique qui entourait ce dispositif a contribué à renforcer les appréhensions. Les grossistes de cigarette électronique ont connu, par conséquent, une chute drastique de leurs chiffres d’affaires. Cependant, les directives de 2017 qui réglementent l’e-cigarette ont permis de relancer le secteur. De nos jours, elle représente un marché qui avoisine le milliard d’euros.

Comment se porte le secteur de la cigarette électronique ?

Les Français sont de grands consommateurs de cigarettes électroniques, mais plusieurs d’entre eux en sont également les concepteurs. Le marché français occupe la troisième place mondiale derrière les États-Unis et le Royaume-Uni. Elle a un potentiel incroyable et dénombre plus de 2 millions de vapoteurs. De plus, de nombreuses marques françaises sont spécialisées dans la fabrication d’e-liquide qui fait le tiers de la consommation mondiale. Certaines ont même réussi à se faire une notoriété à l’international avec ces liquides. Cela signifie que les prévisions pour l’industrie de vapotage sont très prometteuses. Selon une récente étude, le marché de la cigarette électronique devrait croître chaque année entre 5 % et 10 % jusqu’en 2023.

E-cigarette : pourquoi un succès si rapide ?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce brillant succès qu’a connu la cigarette électronique. La première raison est l’augmentation constante du prix du tabac. En réalité, cette majoration pèse lourdement sur les finances des fumeurs qui se sont rapidement tournés vers cette fameuse alternative. Plusieurs se sont alors mis à vapoter dans le but de soulager leurs bourses et de se passer du rouleau de pétun. La deuxième cause concerne l’interdiction de fumer dans la plupart des lieux publics. Cette restriction ne frappait pas la cigarette électronique au moment où elle est apparue en France. Cela a donc incité plusieurs fumeurs à décider de l’adopter.

Enfin, suite à la directive européenne sur les produits de l’herbe à Nicot (Tobacco Products Directive), l’aide du gouvernement à la production de la cigarette électronique a également été un coup de pouce. La Tobacco Products Directive a pour but d’encadrer les substances de vape comme des produits de tabac connexe, tout en imposant aux pays de l’Union européenne une certaine législation. Avec cette directive, le marché de la cigarette électronique s’est considérablement amélioré. Les ventes ont grimpé et cela a contribué à hisser la France à son rang.

Les nouveautés du marché de la cigarette électronique

La France a mis son savoir-faire gastronomique et artistique au service de l’industrie de la cigarette électronique. Les e-liquide sont produits avec une grande créativité et en collaboration avec les fabricants d’arômes. Ils ont des saveurs et des odeurs totalement spéciales. Grâce à cela, ils arrivent aussi à attirer la curiosité et l’envie du public non-fumeur. Les arômes faits à base de fruits sont les nouvelles trouvailles de ce secteur. Le goût a largement conquis les vapoteurs et tranche avec l’odeur insupportable de la cigarette traditionnelle. L’autre innovation est la conception de dispositif de cigarettes plus petites. Cette trouvaille subjugue, sans l’ombre d’un doute, le public en raison de sa grande praticité.

Autrefois, le matériel utilisé pour les rouleaux de pétun était surpuissant. Ce n’est plus cas, puisque les consommateurs, constitués majoritairement de la couche juvénile, optent maintenant pour des cigarettes électroniques plus commodes et plus ergonomiques. Il est également important de souligner que cette nouvelle forme de cigarette fait l’objet d’une vérification stricte par l’agence française de sécurité sanitaire des aliments, de l’environnement et du travail. Tous les produits de vaporisation y sont contrôlés avant leur commercialisation et c’est tant mieux pour le consommateur et pour la pérennité de cette alternative plutôt salvatrice.


Je choisis ma stratégie

Je choisis ma stratégie


Il est important de faire la différence entre se mettre à fumer une seule cigarette et se rechuter complètement dans le tabagisme. Si vous faites une petite erreur de parcours en fumant une seule cigarette, cela ne veut pas dire que vous êtes à nouveau dans le cycle de la dépendance à la cigarette.

Les bienfaits d’arrêter de fumer

Les bienfaits d'arrêter de fumer

La cigarette a des effets négatifs épouvantables, entre autres sur notre oxygénation et notre tension artérielle, en passant par les risques de maladies graves comme le cancer de la bouche ou du poumon ou des affections importantes sur le plan cardiovasculaire. Après deux jours, c’est la nicotine qui est expulsée tandis que les terminaisons nerveuses de l’ex-fumeur commencent à se régénérer. L’odorat, le goût et le sommeil s’améliorent également.

Syndrome de manque

Syndrome de manque

Le syndrome de manque est la conséquence de la baisse brutale de la nicotine dans l'organisme en dessous d'un certain seuil auquel le fumeur est habitué ; dans cette situation, le cerveau, notamment ses récepteurs, réclame sa dose de nicotine. Nervosité, colère, agressivité, agitation, impossibilité de se concentrer, insomnie, envie de grignoter et de manger, tristesse, dépressive, anxiété, impossibilité de se concentrer...sont caractéristiques du syndrome de manque.