Mieux vivre les troubles du sevrage grâce aux huiles essentielles

Mieux vivre les troubles du sevrage grâce aux huiles essentielles

Se remettre d’une dépendance au tabagisme peut être un défi. Le malaise initial et les symptômes de sevrage en valent la peine, toutefois, compte tenu des avantages que procure le fait de vaincre la dépendance. Heureusement, il existe plusieurs moyens de réduire ces symptômes. L’aromathérapie est un moyen d’y parvenir.

Symptômes de sevrage courants

Arrêter de fumer peut être une décision difficile mais avec la volonté, il est facile d’arriver à bout. Toutefois, il faut comprendre que le processus de servage implique divers symptômes plus ou moins désagréables.
Tout d’abord, la personne sevrée a toujours le besoin de faire des mouvements. Elle ressent également une rage intense et inexpliquée ainsi que des moments colères sans cause exacte. L’anxiété est l’un des symptômes les plus courants du sevrage de la dépendance et se manifeste ou s’intensifie au cours des premières phases du sevrage. Certaines personnes ressentiront l’anxiété presque constamment pendant une période assez longue, tandis que d’autres constateront que l’anxiété va et vient par vagues. Dans la même foulée, l’individu qui souhaite arrêter de fumer perçoit constamment un manque d’énergie ou une fatigue extrême. L’insomnie est aussi un fait qui produit généralement durant un sevrage tabagique. L’insomnie peut durer assez longtemps, et varie selon les cas.
Ces différents symptômes sont à la fois gênants et désagréables. Il est donc important de trouver des solutions efficaces pour les atténuer voir les éliminer. L’alternative de traitement la plus efficace est l’aromathérapie.

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?

L’aromathérapie, ou thérapie aux huiles essentielles, est une forme de guérison holistique utilisant des huiles essentielles et des extraits de plantes naturelles. Beaucoup de gens le considèrent à la fois comme un art et une science qui crée un équilibre émotionnel, spirituel, psychologique et physique au moyen de plantes naturelles. Les aromathérapeutes professionnels reçoivent une formation approfondie sur les qualités médicinales de chaque huile et sur la manière dont ses propriétés cicatrisantes peuvent être utilisées pour répondre à divers besoins.

L’histoire de l’aromathérapie

L’histoire de l’aromathérapie et des huiles essentielles remonterait à la Mésopotamie. Il était utilisé par les anciennes cultures d’Égypte, d’Inde, de Chine et au-delà. Au XVIe siècle, l’aromathérapie et les huiles essentielles étaient reconnues dans le monde entier comme une forme de médecine alternative.
Aromathérapie pour en finir avec la dépendance
L’aromathérapie peut être bénéfique à bien des égards pour vaincre la dépendance.
L’une des batailles les plus féroces pour les personnes qui subissent un rétablissement est de freiner le besoin de revenir à l’habitude qu’ils essaient de perdre. Les envies de fumer sont en fait connues pour aller de pair avec la dépendance, et les deux ont des racines physiques et psychologiques. Heureusement, certaines propriétés de certaines huiles essentielles peuvent réduire efficacement ces envies de fumer.
Les premières semaines de rétablissement, notamment du tabac, peuvent être soulignées par le sentiment d’avoir un «cerveau flou». Il s’agit non seulement d’un phénomène courant, mais également d’un symptôme attendu du syndrome de sevrage post-aigu. Les huiles essentielles à base de romarin peuvent aider à apporter une clarté mentale supplémentaire.
Au cours des premières étapes de sevrage tabagique, les émotions peuvent sembler plus dispersées. En effet, le cerveau et le corps sont habitués à se réguler eux-mêmes avec des substances externes. En d’autres termes, ils doivent réapprendre à fonctionner sans ces substances. Certaines huiles essentielles aident efficacement une personne à se détendre, ce qui peut permettre un meilleur contrôle émotionnel.

Bien sûr, les huiles essentielles ne sont pas la solution ultime pour les individus qui souhaitent arrêter de fumer. Néanmoins, un grand nombre de recherches suggèrent que l’ajout de l’aromathérapie et d’autres traitements holistiques à un programme de guérison existant pourrait atténuer les symptômes de sevrage et potentiellement améliorer les résultats.


Je choisis ma stratégie


Il est important de faire la différence entre se mettre à fumer une seule cigarette et se rechuter complètement dans le tabagisme. Si vous faites une petite erreur de parcours en fumant une seule cigarette, cela ne veut pas dire que vous êtes à nouveau dans le cycle de la dépendance à la cigarette.

Les bienfaits d’arrêter de fumer

La cigarette a des effets négatifs épouvantables, entre autres sur notre oxygénation et notre tension artérielle, en passant par les risques de maladies graves comme le cancer de la bouche ou du poumon ou des affections importantes sur le plan cardiovasculaire. Après deux jours, c’est la nicotine qui est expulsée tandis que les terminaisons nerveuses de l’ex-fumeur commencent à se régénérer. L’odorat, le goût et le sommeil s’améliorent également.

Syndrome de manque

Le syndrome de manque est la conséquence de la baisse brutale de la nicotine dans l'organisme en dessous d'un certain seuil auquel le fumeur est habitué ; dans cette situation, le cerveau, notamment ses récepteurs, réclame sa dose de nicotine. Nervosité, colère, agressivité, agitation, impossibilité de se concentrer, insomnie, envie de grignoter et de manger, tristesse, dépressive, anxiété, impossibilité de se concentrer...sont caractéristiques du syndrome de manque.