Les effets du tabac sur le coeur

Les effets du tabac sur le coeur

Les effets du tabac sur le coeur

Tout fumeur retire un bénéfice certain à arrêter de fumer. Plus vous abandonnez tôt la cigarette, plus vous augmentez de chances d’éviter de souffrir d’une maladie liée au tabac. Voici donc un petit récapitulatif de toutes les bonnes raisons d’arrêter de fumer dès maintenant.

Crise cardiaque

Fumer ne serait-ce que quelques cigarettes par jour (1 à 4) augmente considérablement vos chances d’avoir une maladie coronaire ou une maladie cardiaque. Si un fumeur a une crise cardiaque, il a a deux fois plus de « chances » qu’un non fumeur de mourir de mort subite.

Environ une crise cardiaque sur quatre est directement liée au tabac. Fumer est un facteur à risque de maladie cardiaque encore plus grave qu’un taux de cholestérol élevé, que l’obésité, qu’une pression artérielle élevée ou que le stress. Le sport ou ou un régime alimentaire sain ne permettent pas d’éviter les dangers du tabac sur votre cœur quand vous fumez.

Dès que vous arrêtez de fumer, la probabilité d’être atteint d’une crise cardiaque commence à diminuer. Si vous avez déjà eu une maladie coronaire, le risque d’avoir une deuxième crise cardiaque diminue aussi en arrêtant définitivement la cigarette.

Les personnes qui arrêtent de fumer avant l’âge de 50 ans réduisent de moitié le risque de mourir dans les 15 prochaines années en comparaison à ceux qui continueront de fumer.

Après que vous ayez arrêté de fumer:

  • Le risque d’avoir une crise cardiaque diminue de moitié 6 mois après avoir arrêter de fumer. 15 ans après avoir abandonner le tabac, le risque d’avoir une crise cardiaque est le même qu’une personne qui n’a jamais fumé.
  • Même si vous avez déjà eu un accident cardiaque, arrêter de fumer réduira les probabilités d’en avoir une deuxième d’environ 50%
  • Même si vous prenez un peu de poids après avoir arrêter de fumer, les risques d’avoir une crise cardiaque diminuent quand même.
Articles similaires

Je choisis ma stratégie


Il est important de faire la différence entre se mettre à fumer une seule cigarette et se rechuter complètement dans le tabagisme. Si vous faites une petite erreur de parcours en fumant une seule cigarette, cela ne veut pas dire que vous êtes à nouveau dans le cycle de la dépendance à la cigarette.

Les bienfaits d’arrêter de fumer

La cigarette a des effets négatifs épouvantables, entre autres sur notre oxygénation et notre tension artérielle, en passant par les risques de maladies graves comme le cancer de la bouche ou du poumon ou des affections importantes sur le plan cardiovasculaire. Après deux jours, c’est la nicotine qui est expulsée tandis que les terminaisons nerveuses de l’ex-fumeur commencent à se régénérer. L’odorat, le goût et le sommeil s’améliorent également.

Syndrome de manque

Le syndrome de manque est la conséquence de la baisse brutale de la nicotine dans l'organisme en dessous d'un certain seuil auquel le fumeur est habitué ; dans cette situation, le cerveau, notamment ses récepteurs, réclame sa dose de nicotine. Nervosité, colère, agressivité, agitation, impossibilité de se concentrer, insomnie, envie de grignoter et de manger, tristesse, dépressive, anxiété, impossibilité de se concentrer...sont caractéristiques du syndrome de manque.