Le e-liquide meilleur pour la santé que la cigarette ?

Le e-liquide meilleur pour la santé que la cigarette ?

Le e-liquide meilleur pour la santé que la cigarette ?

Quand on parle de cigarette électronique, on fait référence au e-liquide, le composant principal remplaçant le tabac. Vantée pour ses bienfaits, la cigarette électronique est-elle si bonne que ça pour la santé ? Explications.

Qu’est-ce que le e-liquide ?

Un e-liquide constitue un liquide visqueux et aromatisé qui contient de la nicotine, à l’instar du tabac. La cigarette électronique chauffe ce liquide qui se transforme en brume, afin de l’inhaler.

Il se compose des éléments suivants :

  • Le propylène glycol (PG) : le conducteur d’arôme, son fixateur en quelque sorte. Il améliore la fluidité du e-liquide. Entre 20 et 70%.
  • La glycérine végétale (GV) : le producteur de vapeur dense et abondante. Visqueuse, incolore, inodore, non toxique et sucrée, elle apporte de la rondeur à la composition. Entre 30 et 80%.
  • L’arôme : il apporte la saveur au produit. Entre 3 et 15%.
  • La nicotine (optionnelle) : À faible dose, elle a un effet stimulant et est éliminée rapidement par l’organisme. Cette molécule procure aussi le « hit » – contraction de la gorge au passage de la vapeur – de la même manière qu’une cigarette.De 0 mg/ml à 18 mg/ml.
  • L’eau (optionnelle) : distillée, elle permet de diluer la glycérine végétale et de rendre le liquide plus fluide. Entre 0 et 5%.
  • L’alcool (optionnel) : l’alcool éthylique sert aussi à fluidifier la solution. C’est un exhausteur de goût et il favorise le « hit ». Entre 0 et 5%.

De nombreuses boutiques en ligne permettent l’achat de ce liquide indispensable à la cigarette électronique. Voir ici.

Est-ce meilleur pour la santé ?

La nicotine

Même sous forme de e-liquide, la nicotine induit des effets non négligeables sur la santé. Elle augmente en effet le rythme cardiaque ainsi que la pression sanguine. Et ce d’autant plus qu’elle est addictive : plus le corps en ingère, plus il en demande.

À terme, l’absorption de cet alcaloïde entraîne au repos l’élévation du nombre de pulsations cardiaques par minute. Cela contribue à fatiguer le cœur et l’organisme en général, pouvant réduire l’espérance de vie.

  • Ainsi, on préfèrera des cigarettes électroniques sans nicotine.

Mais l’arrêt de cette molécule doit être progressif, afin de ne pas faire ressentir de manque à l’organisme.

Les autres composants

LePG n’est pas considéré aujourd’hui comme dangereux pour la santé, en tout cas dans les doses employées dans les cartouches. Le PG se retrouve dans de nombreux produits alimentaires, en tant qu’additif ou émulsifiant.

La GV est un produit naturel sans danger pour l’organisme. On la retrouve dans de nombreux produits pharmaceutiques : suppositoires, sirops, dentifrices, bains de bouche, crèmes hydratantes, shampoings et savons.

Les arômes employés dans un e-liquide constituent des arômes alimentaires, naturels ou de synthèse, largement répandus. Cependant, moins il y a d’arômes, moins il y a de risques, selon des études.

Comment choisir son e-liquide ?

Trois critères sont à prendre en compte dans le choix d’un e-liquide :

  • La proportion propylène glycol / glycérine végétale
    • 70 PG / 30 GV : proportion standard. Le volume de vapeur est peu important, en revanche le rendu des saveurs est très bon, de même que le « hit » est plus prononcé. Pour les débutants.
    • 50 PG / 50 GV : le bon compromis entre vapeur et saveur. « hit » satisfaisant. Pour les confirmés.
    • 20 PG / 80 GV : plus de vapeur et plus de goût sucré. Pour les gourmets.
  • Le taux de nicotine : il dépend de la marque des cigarettes fumées habituellement, de la consommation journalière, du type de matériel.
  • Le choix de la saveur : il y en a pour tous les goûts : fruité, goût tabac, chocolat, vanille…

 

Conclusion : le e-liquide n’est pas dangereux pour la santé à partir du moment où l’on peut fumer sans nicotine. Celle-ci doit être réduite progressivement pour éviter l’effet de manque. Enfin, même si un doute peut subsister sur certains arômes, la cigarette électronique sera toujours moins dangereuse pour la santé qu’une vraie cigarette.

Articles similaires

Je choisis ma stratégie


Il est important de faire la différence entre se mettre à fumer une seule cigarette et se rechuter complètement dans le tabagisme. Si vous faites une petite erreur de parcours en fumant une seule cigarette, cela ne veut pas dire que vous êtes à nouveau dans le cycle de la dépendance à la cigarette.

Les bienfaits d’arrêter de fumer

La cigarette a des effets négatifs épouvantables, entre autres sur notre oxygénation et notre tension artérielle, en passant par les risques de maladies graves comme le cancer de la bouche ou du poumon ou des affections importantes sur le plan cardiovasculaire. Après deux jours, c’est la nicotine qui est expulsée tandis que les terminaisons nerveuses de l’ex-fumeur commencent à se régénérer. L’odorat, le goût et le sommeil s’améliorent également.

Syndrome de manque

Le syndrome de manque est la conséquence de la baisse brutale de la nicotine dans l'organisme en dessous d'un certain seuil auquel le fumeur est habitué ; dans cette situation, le cerveau, notamment ses récepteurs, réclame sa dose de nicotine. Nervosité, colère, agressivité, agitation, impossibilité de se concentrer, insomnie, envie de grignoter et de manger, tristesse, dépressive, anxiété, impossibilité de se concentrer...sont caractéristiques du syndrome de manque.