Le e-liquide c’est quoi ?

Le e-liquide c’est quoi ?

Quel que soit le modèle, la cigarette électronique est composée d’une cartouche contenant du e-liquide, d’un accumulateur rechargeable, d’une résistance – appelée atomiseur qui chauffe le liquide et le fait s’évaporer dans l’air ambiant – mais aussi d’un indicateur lumineux. De dernier imite alors le bout incandescent d’une cigarette classique produit lors de l’aspiration. Véritable succès commercial, il n’en reste pas moins le biais par lequel cette fausse cigarette permet aux fumeurs – à l’exception des mineurs, des femmes enceintes et de toutes les personnes ayant des problèmes cardio-vasculaires notamment, pour lesquels la cigarette quelle qu’elle soit est formellement déconseillée voire même strictement interdite – de réduire sa consommation voire de l’aider à arrêter complètement de fumer. Alors pour vous aider dans cette démarche de sevrage, mieux vaut comprendre la composition du e-liquide.

La composition du e-liquide à la loupe

Sur le net, on trouve de nombreux liquides pour les cigarettes électroniques. La composition varie selon les marques et les gammes. Même si ces derniers se plaisent à proposer des produits emprunts d’une certaine ironie, il n’en reste pas moins qu’il se doit d’être de bonne qualité. Et, pour cela, rien de tel que de se fier au flacon. Robuste, équipé d’un bouchon de sécurité pour ne pas être manipulé par les enfants, sa composition doit être clairement spécifiée. Dans tous les cas, on retrouve pratiquement toujours des composants essentiels.

Le propylène glycol

Le propylène glycol – PG – est un diol dont les usages sont nombreux tant dans l’industrie, la cosmétique que dans l’agro pharmacie notamment. Dans le cadre de la cigarette électronique, s’en est le composant principal du e-liquide. Ce liquide de remplissage peut être associé au glycérol, des arômes mais aussi de la nicotine. Il permet dans tous les cas, de simuler la fumée du tabac lors de l’aspiration. Certains e-liquide, en sont dépourvus.

La glycérine végétale

La glycérine végétale est comme son nom le présume, entièrement d’origine végétale. Il s’agit d’un liquide, qui plus épais, permet d’obtenir une fumée plus dense, plus épaisse. Attention, mieux vaut opter pour une teneur moindre à 30% car c’est une substance très visqueuse qui encrasse rapidement la e-cigarette.

La nicotine

Selon sa consommation initiale de cigarette, le sevrage doit être progressif. Et, pour parvenir à une consommation nulle, il existe différents taux de nicotine. Les dosages en nicotine varient donc de 0 à 19.6 mg/ml dans un flacon de 10 ml. On trouve ainsi des e-liquide contenant une quantité nulle, d’autres avec une quantité faible – les extra light avec 6 mg/ml – une quantité moyenne – les light avec 11 ou 12 mg/ml – voire les e-liquide avec une quantité importante de nicotine – les normal/forte avec 16 ou 18 mg/ml – pour finir pour les forte voire sans filtre où le taux de nicotine est de 19.6 mg/ml.

L’eau et l’alcool

Leur présence est infime, à hauteur de 2% de la composition totale au maximum. L’eau et l’alcool sont néanmoins indispensables car ils ont une action fluidifiante.

Les arômes

Parce qu’en matière de saveurs, les goûts et les couleurs ne se discutent pas, et dépendent de chacun, il existe de nombreux arômes. Du tabac à proprement parlé, de la fraise en passant par le Bubble gum sans oublier le coca-cola et les cocktails sans alcool, les arômes proposés sont légions. Une palette de saveurs disponible pour que chacun puisse trouver celle qui la mènera à arrêter totalement de fumer

Articles similaires

Je choisis ma stratégie


Il est important de faire la différence entre se mettre à fumer une seule cigarette et se rechuter complètement dans le tabagisme. Si vous faites une petite erreur de parcours en fumant une seule cigarette, cela ne veut pas dire que vous êtes à nouveau dans le cycle de la dépendance à la cigarette.

Les bienfaits d’arrêter de fumer

La cigarette a des effets négatifs épouvantables, entre autres sur notre oxygénation et notre tension artérielle, en passant par les risques de maladies graves comme le cancer de la bouche ou du poumon ou des affections importantes sur le plan cardiovasculaire. Après deux jours, c’est la nicotine qui est expulsée tandis que les terminaisons nerveuses de l’ex-fumeur commencent à se régénérer. L’odorat, le goût et le sommeil s’améliorent également.

Syndrome de manque

Le syndrome de manque est la conséquence de la baisse brutale de la nicotine dans l'organisme en dessous d'un certain seuil auquel le fumeur est habitué ; dans cette situation, le cerveau, notamment ses récepteurs, réclame sa dose de nicotine. Nervosité, colère, agressivité, agitation, impossibilité de se concentrer, insomnie, envie de grignoter et de manger, tristesse, dépressive, anxiété, impossibilité de se concentrer...sont caractéristiques du syndrome de manque.