Conseils en ligne pour apprendre à bien vapoter

Conseils en ligne pour apprendre à bien vapoter

Conseils en ligne pour apprendre à bien vapoter

Il n’est pas toujours évident de faire les bons pas en débutant dans la vape. Avant de commencer, il est important de savoir que fumer de l’e liquide est un art à part entière qui s’apprend afin d’y trouver du plaisir. Mais quels sont les avantages de l’ecigarette ? Afin de profiter de ces dernières, il convient de savoir  vapoter correctement et de choisir la bonne  inhalation. Il faudra également tout mettre en œuvre pour éviter de tousser. Découvrez les meilleurs conseils de vapotage en ligne. 

Commencer à vapoter : quels avantages ?

Vapoter se présente comme l’une des alternatives idéales pour sortir de l’addiction au tabac et aux cigarettes classiques. De nombreuses études d’observation réalisées prouvent que près de 70 % des fumeurs décident d’arrêter de fumer par le biais de l’e-cigarette. Cela peut servir à tout le monde à condition d’utiliser les bons dispositifs pouvant apporter un taux de nicotine similaire à celui des cigarettes classiques.

Il faudra entre quelques semaines à quelques années afin de réussir à vaincre cette addiction avec l’aide des cigarettes électroniques. De plus, contrairement à certaines idées reçues, il est tout à fait possible de fumer quelques cigarettes classiques en parallèle avec l’ecigarette. Cette alternative ne présente  aucun danger pour la santé et pourrait même aider plus rapidement à lutter contre ce type de toxicomanie dans la mesure où le fumeur ne se verra pas contraint de manière brusque d’arrêter ses vieilles habitudes. Cependant, l’idéal est de diminuer progressivement la dose de nicotine jusqu’à ce que le corps ne ressente plus le besoin de consommer du tabac. 

Changer ses cigarettes classiques par des e-cigarettes réduit la déposition des goudrons et du monoxyde de carbone dans les poumons. Cliquez ici pour découvrir les bonnes astuces du vapotage et pour savoir comment vapoter selon les règles de l’art. 

Apprendre le vapotage en ligne : les bons gestes à retenir

Pour fumer une cigarette, il suffit de l’allumer et d’aspirer la vapeur qu’elle émet en combustion. Avec la cigarette électronique, ce n’est pas vraiment de cette façon qu’il faut opérer. Mais comment alors vapoter en bonne et due forme ? 

Avant d’utiliser votre cigarette à e liquide, vous devez amorcer le coton inclus dans la résistance du dispositif. Pour ce faire, versez quelques gouttes liquides sur ce dernier et attendez quelques minutes le temps qu’il soit complètement imbibé. Cette opération évite de brûler les particules du coton généralement responsables des bouffées sèches très désagréables que les vapoteurs appellent « dry hit ». 

Une fois le coton imbibé d’e-liquide, vous devez porter l’embout cylindrique ou drip tip au niveau de la bouche et ensuite démarrer les aspirations. En aspirant, la résistance du cléaromiseur tend à se refroidir, une situation qui empêche les risques de surchauffe. De cette manière, vous éviterez également la formation des éléments nocifs produits en grande quantité. 

Contrairement aux cigarettes classiques, les cigarettes électroniques sont appréciables avec une aspiration longue et lente. De la sorte, ils pourront mieux exprimer les arômes frais et relevés tout en évitant les bouffées importantes qui sont responsables des toussotements. 

La plupart des vapoteurs aiment particulièrement les nuages de fumée denses. Néanmoins, après une brève et intense inhalation, il faut à l’instant expirer la vapeur au risque de laisser la vapeur beaucoup trop longtemps à l’intérieur des poumons et souffrir de troubles respiratoires conséquentes. Il est aussi bon de retenir qu’espacer ses tirages de vape évite au maximum les surchauffes et préserve la résistance de l’e-cigarette à long terme. 

Directe ou indirecte : quelle inhalation choisir ?

Il existe deux méthodes pour tirer profit de la vape des e-cigarettes : l’inhalation directe et l’inhalation indirecte. Mais entre ces deux méthodes, laquelle choisir ? 

L’inhalation indirecte a pour objectif d’aspirer au mieux la vapeur et de la conserver quelques instants en bouche avant qu’elle n’atterrisse dans vos poumons. Conseillée aux vapoteurs débutants, elle offre une sensation qui se rapproche aisément de la traditionnelle cigarette. Ainsi, elle permet une approche plus facile pour sortir de l’addiction du tabac. De plus, cette technique facile à apprendre ne requiert aucunement l’utilisation d’un cléaromiseur à résistance importante. La vapeur produite étant froide, les sensations ressenties y restituent avec précision les saveurs de l’e liquide. 

L’inhalation directe quant à elle consiste à inhaler directement la vapeur pour qu’elle arrive le plus rapidement possible dans les poumons. Cette technique de tirage convient spécifiquement aux fumeurs confirmés du vapotage qui apprécient l’expiration des gros nuages. Elle requiert l’utilisation d’un dispositif puissant et adapté doté de résistance plus développée ainsi que d’arrivées d’air plus larges. La vapeur obtenue y est généralement chaude et les saveurs se ressentent moins intenses. 

Vapoter sans tousser, comment s’y prendre ?

Nombreux sont les fumeurs qui soulignent la présence de toussotements au début du vapotage, une situation qui dérange et qui amène à la question « comment vapoter sans tousser ? » Une toux qui survient pendant que vous fumez une ecigarette s’explique par le simple fait que la vapeur qu’elle émet est différente de celle d’une cigarette conventionnelle. Votre corps étant habitué aux fumées de cette dernière, il devra encore s’adapter aux changements. 

Toutefois, afin de réduire au mieux les risques de toux en vapotant, quelques conseils sont à retenir. Pour inhaler indirectement l’e-liquide, prenez plusieurs bouffées lentes qui durent 4 ou 5 secondes avant d’avaler, puis de rejetez la fumée. Appelée MTL ou Mouth To Lung, cette aspiration convient à tout vapoteur débutant. Afin d’inhaler directement le liquide de votre cigarette électronique, évitez les aspirations trop fortes et trop rapides. Apprenez plutôt à garder des aspirations plus régulières et plus intenses. 

Bien choisir sa cigarette électronique et son e-liquide

En plus des bons gestes et des techniques d’inhalation correctes, la qualité de la vape dépend également de l’ecigarette et du liquide que vous utilisez. Par conséquent, il est impératif de choisir les bons modèles. Au début du vapotage, le mieux est de choisir une cigarette électronique simple d’emploi, facile à manier et à utiliser. Les modèles pas chers constituent en ce sens un excellent choix. 

Concernant l’e liquide, vous devez retenir des saveurs qui répondent à vos goûts. Dans le cas contraire, vous allez rapidement vous ennuyer au moment de vapoter. N’hésitez donc pas à essayer plusieurs échantillons avant tout choix décisif. Le liquide idéal doit à priori pouvoir reproduire une bouffée de senteur enivrante pendant les premiers instants qui suivent le vapotage. Cela est facilement atteignable avec un modèle dosé à 6 ou 8 mg/ml en nicotine. Si les sensations produites sont fades, cela dénonce une concentration insuffisante et il faudra alors essayer un dosage plus fort. Par contre, si vous toussez, il vaut mieux diminuer le dosage en nicotine. 

En dernier point, afin de prévenir toute rechute à la consommation de cigarette, utilisez la cigarette électronique sur une période minimale de 3 mois. 


Je choisis ma stratégie

Je choisis ma stratégie


Il est important de faire la différence entre se mettre à fumer une seule cigarette et se rechuter complètement dans le tabagisme. Si vous faites une petite erreur de parcours en fumant une seule cigarette, cela ne veut pas dire que vous êtes à nouveau dans le cycle de la dépendance à la cigarette.

Les bienfaits d’arrêter de fumer

Les bienfaits d'arrêter de fumer

La cigarette a des effets négatifs épouvantables, entre autres sur notre oxygénation et notre tension artérielle, en passant par les risques de maladies graves comme le cancer de la bouche ou du poumon ou des affections importantes sur le plan cardiovasculaire. Après deux jours, c’est la nicotine qui est expulsée tandis que les terminaisons nerveuses de l’ex-fumeur commencent à se régénérer. L’odorat, le goût et le sommeil s’améliorent également.

Syndrome de manque

Syndrome de manque

Le syndrome de manque est la conséquence de la baisse brutale de la nicotine dans l'organisme en dessous d'un certain seuil auquel le fumeur est habitué ; dans cette situation, le cerveau, notamment ses récepteurs, réclame sa dose de nicotine. Nervosité, colère, agressivité, agitation, impossibilité de se concentrer, insomnie, envie de grignoter et de manger, tristesse, dépressive, anxiété, impossibilité de se concentrer...sont caractéristiques du syndrome de manque.