Arrêter de fumer sans grossir

Arrêter de fumer sans grossir

Arrêter de fumer sans grossir

Est-ce que je peux être sûr de ne pas grossir si j’arrête de fumer ? La peur de prendre du poids est un problème auquel la plupart des fumeurs pensent quand ils envisagent d’arrêter de fumer. Certains d’entrent eux prennent même ce problème comme prétexte pour ne pas s’arrêter de fumer.

Malgré tout, même si il est vrai que beaucoup de fumeurs grossissent lorsqu’ils arrêtent de fumer, la prise de poids est généralement petite. Les résultats des recherches ont montré qu’en moyenne la prise de poids était entre 2 et 3 kilos, ce qui est peut compte tenu de tous les avantages que l’on retire à arrêter de fumer.

De plus, abandonner la cigarete ne signifie pas que vous allez automatiquement grossir. En effet, la prise de poids n’est pas une conséquence directe de l’arrêt de tabac. En fait, les gens qui prennent du poids quand ils s’arrêtent de fumer sont ceux qui se mettent à manger plus pour compenser, tout simplement! Ce qui se passe est un jeu de substitution orale: bien manger remplace la fausse sensation de bien-être que l’on ressent lorsque l’on a la cigarette dans la bouche. La prise de poids peut largement être évitée ou minimisée si vous augmentez votre activité physique et sportive au moment de vous arrêter de fumer. En conséquence, mangez sainement, restez actif, et ne pas la peur de la prise de poids vous détourner de votre objectif principal: arriver à arrêter de fumer!

Voici quelques conseils à suivre pour éviter de grossir une fois que vous ne fumerez plus de cigarettes:

  • Apprenez à vous contrôler. Au lieu de vous tournez vers les cigarettes ou la nourriture lorsque vous vous sentez stressé, anxieux ou déprimé, apprenez à vous détendre et vous relaxer.
  • Prenez des repas variés et équilibrés. Mangez beaucoup de fruits et légumes et limitez votre prise de matière grasse. Recherchez des produits sans matière grasse qui ont l’air appétissant à vos yeux et que vous mangerez vraiment. Eviter l’alcool, les sodas sucrés et toutes les boissons trop chargées en calories.
  • Buvez beaucoup d’eau. Boire beaucoup d’eau vous aidera à vous sentir « plein » et vous préservera de ces fameuses envies de manger même quand vous n’avez pas faim. De plus, l’eau vous aidera à nettoyer votre corps de ses toxines.
  • Prenez le temps de marcher. La marche est un excellent exercice physique. Non seulement cet exercice vous aidera à brûler vos calories et à éviter de prendre du poids, mais il vous aidera aussi à évacuer la sensation de stress ou de frustration qui accompagne souvent la dépendance au tabac.
Articles similaires

Je choisis ma stratégie


Il est important de faire la différence entre se mettre à fumer une seule cigarette et se rechuter complètement dans le tabagisme. Si vous faites une petite erreur de parcours en fumant une seule cigarette, cela ne veut pas dire que vous êtes à nouveau dans le cycle de la dépendance à la cigarette.

Les bienfaits d’arrêter de fumer

La cigarette a des effets négatifs épouvantables, entre autres sur notre oxygénation et notre tension artérielle, en passant par les risques de maladies graves comme le cancer de la bouche ou du poumon ou des affections importantes sur le plan cardiovasculaire. Après deux jours, c’est la nicotine qui est expulsée tandis que les terminaisons nerveuses de l’ex-fumeur commencent à se régénérer. L’odorat, le goût et le sommeil s’améliorent également.

Syndrome de manque

Le syndrome de manque est la conséquence de la baisse brutale de la nicotine dans l'organisme en dessous d'un certain seuil auquel le fumeur est habitué ; dans cette situation, le cerveau, notamment ses récepteurs, réclame sa dose de nicotine. Nervosité, colère, agressivité, agitation, impossibilité de se concentrer, insomnie, envie de grignoter et de manger, tristesse, dépressive, anxiété, impossibilité de se concentrer...sont caractéristiques du syndrome de manque.